salomeJe suis heureux d’ouvrir cette Compilation avec mon enthousiasme sans limite pour Arlette Denis.

Je connais Arlette Denis depuis ma mise au monde, mise au monde à la relation, aux partages vivants, aux échanges stimulants et surtout aux rencontres magiques qui nous font naître comme adulte et éclore comme humain.

J’avais 35 ans et Arlette chantait déjà et je fus touché par la puissance des mots qu’elle ciselait pour dire la sensualité de la vie, les émerveillements de la rencontre, les étonnements imprévisibles de l’amour, les douleurs et les souffrances indicibles des séparations, tout le terreau si humain, si fertile des amours en réciprocité, des amours contrariés, des amours vécus.

Ce fut la richesse mélodique de sa voix, la passion de ses textes et l’envol de ses rythmes qui me touchèrent, mais c’est son courage, sa cohérence, son enthousiasme pour une poésie vivante, ardente, son désir sauvage de rester debout contre toutes les difficultés, les trahisons et les injustices qui firent que nous avons gardé une relation forte et profonde.

Arlette Denis est une vraie chanteuse au sens magique du mot, car elle est capable de nous enchanter, de nous envoûter, de nous conduire loin sur les chemins de ses chansons, de sa musique, de ses passions et surtout de ses rêves d’Auteur-Compositeur-Interprète.

Elle chante l’Amour et la Tendresse, La Rencontre et la Perte, le Plaisir et le Désir, la Volupté et l’Abandon, les Pleurs et les Rires, elle chante la VIE et ses envoûtements. Il y a, dans ses chansons, un enthousiasme extraordinaire, une foi ardente, une conviction profonde dans la force et la puissance du sentiment amoureux, mais aussi une lucidité sensible, souvent blessée qui se dit et s’affirme inlassablement pour nous alerter sur les fragilités et les étonnements du partage amoureux.

On a parfois comparé Arlette Denis à Jacques Brel. Oui, c’est très juste. Elle est, à sa façon, un Jacques Brel au féminin, c’est-à-dire plus complexe, plus labyrinthique, plus mystérieuse aussi. Mais ce serait la réduire, risquer de la limiter à des comparaisons qui cacheraient l’infinie tendresse, la subtile poésie qui habite et prolonge chacun de ses textes dans les errances du cœur et de l’âme.
Elle est chacune de ses chansons, à la fois par le texte aux alexandrins recherchés, ciselés, polis parfois jusqu’à l’os du désespoir, dont les sens multiples nous rejoignent aux mille  contours de notre imaginaire.

C’est aussi une voix qui chavire, qui se donne et s’impose, qui s’éprend et se tend, qui nous berce et nous dépose étonnés et comblés aux rives du plaisir.

Par sa présence enfin, par ce contact imprévu, étonnant avec nous qui l’écoutons, la recevons et la gardons bien au-delà d’un concert ou d’un disque car Arlette Denis sait nous dire, prolonge nos émois, agrandit nos propres sentiments jusqu’au sublime, nous pousse dans nos retranchements et nous élève aussi avec nos propres émotions jusqu’aux rives d’un plaisir plein.

Arlette Denis nous tire vers plus d’inaccessible, elle nous invite à partager le cadeau inouï de ses passions, approcher pudiquement quelques uns des drames vécus dans sa vie de femme, de sentir les blessures irréparables, les deuils inconsolables, les désespoirs jamais achevés comme les rebondissements, les élans, la fougue éclatante, le renouveau toujours ébloui d’une rencontre, d’un regard, d’un sourire, avec un être qui pourrait l’aimer, qui pourrait être aimé d’elle.

Elle sait nous dire le courage qu’il faut au quotidien, du lever au coucher, pour rester entière, vivante, créatrice.

Elle sait nous faire sentir l’émotion à la fois unique et universelle du sentiment amoureux qui implose à l’intérieur avant de se révéler, de s’offrir, de s’agrandir avec l’amour de l’autre.

L’écouter dans l’une ou l’autre des merveilles contenues dans ce Coffret de 6 CD pour cette Compilation « JE REMONTE LE TEMPS », avec un Livret de 100 pages portant ce sous-titre émouvant : « Petites Pommades pour le Cœur », où elle a réuni 83 chansons, textes et photos, c’est s’offrir un merveilleux cadeau, c’est accueillir une caresse de l’âme, une ardeur nouvelle pour nos sens.

Aller la voir et la recevoir au Cabaret « Le Lapin Agile » où elle chante en alternance sera pour chacun engranger plus d’espace, ensemencer plus de possibles, vendanger plus d’espoir.

On peut aussi l’entendre au détour d’une ruelle dans le haut de Montmartre, Place du Tertre où là elle s’exprime, avec tout son cœur, en interprétant de la « Belle Chanson Populaire Française » accompagnée  de son Orgue de Barbarie pour offrir, dans la rue, une Animation conviviale et tendre « palme d’or du festival national des chanteurs de rue » avec son Spectacle Vivant « Macadam Manivelle », (un CD de 14 Titres est disponible en-dehors de la Compile).

L’écouter dans l’intimité d’un chez soi, au travers de chacune des chansons gravées sur les 6 CD de cette Compilation « JE REMONTE LE TEMPS » « Petites Pommades pour le Cœur », c’est se donner le plaisir de la garder au plus près de nous.

Jacques Salomé

Découvrez le COFFRET INTÉGRAL d’Arlette Denis : « JE REMONTE LE TEMPS »
6 CD / 83 chansons + Livret « Petites Pommades pour le Cœur »

COMMANDER